Un massage, avant ou après le sport ?

Nous avons tous en mémoire les images de ces coureurs du tour de France qui, à l’issue de l’étape, accordent une interview alors qu’ils sont allongés sur le banc de massage. Pour autant, faut-il en conclure que le massage vient nécessairement après la séance de sport ?

Dans le cas du cycliste sportif la réponse est oui, et elle va de soi : le massage va permettre au corps de « digérer » dans les meilleures conditions le stress musculaire et métabolique que représente un effort hors du commun. Il est donc judicieux de privilégier un massage après l’effort, qui favorise l’évacuation des toxines et autres déchets produits par l’effort musculaire.

Le massage après le sport permet également de détendre les fibres musculaires contractées par l’effort. En effet, si le cerveau sait commander à un muscle de se contracter, il ne peut lui donner la consigne de se détendre. Il faut pour cela l’intervention d’un autre muscle (son antagoniste) qui en se contractant lui-même va étirer le premier. Malheureusement un sport conduit souvent à des gestes répétitifs dans lesquels seul un muscle se contracte, alors que son antagoniste ne fait pas le travail inverse. Ainsi, peu à peu, le muscle moteur se raccourcit et demeure contracté en permanence. Il perd en efficacité et devient douloureux. Le massage intervient au même titre que les étirements, après la séance de sport, afin que l’effort ne laisse pas une marque indélébile.

Le massage avant le sport se conçoit au même titre que les échauffements ou les étirements. Il contribue à préparer à l’effort les fibres musculaires et active le métabolisme. Il permet au corps de mieux gérer la transition entre repos et suractivité.

yoga-1146277_1920
yoga-3053488_1920
pexels-kindel-media-7298645

Il est également des situations dans lesquelles une activité physique sera recommandée comme un prolongement du massage. Dans ce cas ce n’est plus le massage qui est au service du sport, mais à l’inverse le sport qui se place au service du massage. Ainsi, une séance de massage peut avoir pour objectif de réactiver la circulation sanguine ou lymphatique, de libérer des toxines, graisses ou cellulites encapsulées. Les éléments libérés par l’action du massage circulent tout d’abord dans l’organisme, mais au bout de quelques heures, et faute d’être évacués, ils vont finir par être de nouveau stockés. Une activité sportive douce, dans le prolongement du massage, va alors favoriser l’élimination (sudation, respiration, filtration) de ce qui a été mis en circulation. Tel est le cas, par exemple, du massage minceur, conçu pour libérer la cellulite et qu’il est recommandé de compléter par une séance de marche active.

© jemefaismasser.fr

Source

Par  Joel DEMASSON/ paru sur © jemefaismasser.fr 

5/5
5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments