Vrai ou faux ? Le massage permet de retrouver une qualité de sommeil

C'est un fait, 80% des personnes témoignent d’un meilleur sommeil pendant les deux jours suivant un massage. Effectivement, le massage s’avère un des meilleurs moyens pour retrouver ou améliorer son sommeil. Cela étant, il n’y a pas un chemin, unique et direct, conduisant du massage au sommeil. L’amélioration du sommeil doit plutôt être considérée comme un des effets secondaires du massage parmi lesquels on compte la réduction du stress, l’amélioration de la circulation sanguine et lymphatique et le soulagement des tensions.

Vrai ou faux ? Le massage permet de retrouver une qualité de sommeil

Souvent le sommeil se refuse parce que le cerveau n’y est pas prêt. Vous savez, le cerveau, cet inconstant, cet agité, ce trublion. Il bourdonne, il ronronne, il divague, mais ne trouve l’espace d’un apaisement. Il préfère les escarpements et les tempêtes. Il agite de la matière grise. Il a toujours mieux à faire que de s’attarder à contempler le calme d’un lac de montagne. Sauf… sauf si le lâcher-prise qui s’installe durant une séance de massage ne lui montre la voie d’une quasi-méditation, ou d’une pseudo hypnose. Un état dont il conserve la mémoire pour le retrouver ultérieurement, à l’heure du sommeil du soir. Le massage apprend la méditation à votre cerveau. Pourquoi ? Comment ?

C’est prouvé : les mouvements profonds et appuyés contribuent à stimuler la production d’endorphine et de sérotonine – hormones du plaisir et du soulagement. Les scientifiques ont également constaté que la production de cortisol, l’hormone du stress, est fortement inhibée, et que la pression sanguine baisse. Voici pourquoi un massage profond est en mesure d’apaiser et de détendre le corps et l’esprit.

Le sommeil, peut également résulter du relâchement des contractures myofasciales. En effet, comment atteindre la décontraction lorsque muscles et fascias font de la résistance ? Lorsqu’ils demeurent contractés et noués ? Lorsqu’ils interdisent la bonne circulation des flux et la respiration générale du corps ? En libérant les tensions, le massage fait la chasse aux douleurs qui perturbent le sommeil. Il élimine les contractures qui interdisent la détente. Il contribue à rétablir les circulations sanguine, lymphatique et cérébrospinale. Le massage rétablit les flux favorables à votre métabolisme. Donc à votre sommeil.

Le sommeil a aussi un lien avec la détoxination associée au massage. N’avez-vous jamais eu le sommeil contrarié par des impatiences ou des brûlures, particulièrement dans les jambes ? N’avez-vous jamais eu le sentiment de surchauffe générale, voire d’inflammation, qui contrarie l’apaisement ? Votre corps est en lutte avec lui-même. Il réagit à sa propre intoxication. Il se consume dans ses déchets. Le massage (au même titre que le sport) contribue à la mise en circulation, et par conséquent au traitement et à l’élimination des éléments qui perturbent le bon fonctionnement de votre organisme. La détoxination apaise le corps et crée les conditions du sommeil.

Il convient également de considérer la dimension de l’harmonie et du vibratoire. Et si le sommeil se refusait à vous tout simplement parce que votre organisme n’est pas sur la bonne longueur d’onde ? Du matin au soir, votre organisme est sollicité, bringuebalé, tourneboulé, contrarié. Il est sonorisé, radiotéléphoné, électrisé, voire irradié… N’aurait-il besoin d’un apaisement, d’un rééquilibrage, d’une harmonisation vibratoire. Le massage autorise le retour à vos vibrations originelles, qui sont l’essence même de votre organisme et des milliards d’organismes qui sont en osmose avec lui, en lui.

Voici donc quatre chemins qui conduisent du massage vers le sommeil.

L’insomnie étant, elle-même, généralement la manifestation secondaire d’un problème plus profond. Le massage se propose de traiter les causes. Il est sans nul doute plus pertinent que les traitements symptomatiques proposés par la chimie pharmaceutique.

© jemefaismasser.fr

Source

Par  Joel DEMASSON/ paru sur © jemefaismasser.fr