Massage assis « Amma »

Le terme « Amma » provient des caractères an et mo utilisés pour désigner le massage et qui signifient « calmer par le toucher ».

Massage assis « Amma »

Le terme « Amma » provient des caractères an et mo utilisés pour désigner le massage et qui signifient « calmer par le toucher ». Prenant sa source en Chine, via la Corée, le Amma est apparu au Japon il y a environ 1300 ans.

Il fut pendant longtemps le seul massage reconnu au Japon. Enseigné dans des écoles spécialisées, il faisait l’objet d’une licence d’état. Il est à noter que durant plusieurs siècles, il fut exclusivement pratiqué par les aveugles.

En 1955, le parlement japonais a adopté un décret sur le traitement Amma. Ainsi, pour la première fois au Japon, le shiatsu, dérivé du Amma, bénéficiait d’une reconnaissance officielle. Peu après le shiatsu a été introduit en Occident par des disciples de Masunaga et de Namikoshi. Le massage-bien-être Amma assis, tel qu’on le connaît aujourd’hui, a vu le jour aux États-Unis au début des années 1980 grâce à David Palmer.  En 1982, son maître Takashi Nakamura lui confia la mission de diriger l’Amma Institute of Traditional Japanese Massage, la première école américaine exclusivement dédiée à l’enseignement du massage-bien-être Amma.

C’est dans cette institution, qui n’existe plus aujourd’hui, qu’il a expérimenté la technique de massage-bien-être sur chaise avant de fonder sa propre école.

Le massage-bien-être assis Amma est une approche globale utilisée à la fois comme méthode de prévention, de relaxation et de dynamisation de la personne. Celle-ci est confortablement installée sur une chaise ergonomique, le masseur effectue un enchaînement précis et rigoureux appelé « Kata » en japonais.

Il se compose de pressions, d’étirements, de percussions et de balayages qui visent à soulager les tensions et à détendre le dos, les épaules, les bras, les mains, la tête et la nuque. Il permet, par la stimulation de divers points énergétiques situés le long des méridiens, d’améliorer la circulation de l’énergie dans l’ensemble de l’organisme. Il est particulièrement adapté pour éliminer le stress, la fatigue et les tensions musculaires, issus d’une posture de travail assise. Pratiqué habillé, d’une durée de 10 à 20 mn, il est particulièrement adapté en entreprise.

C’est une excellente technique pour promouvoir les bienfaits du massage-bien-être auprès d’un public diversifié qui n’irait pas, de lui-même, vers celui-ci. L’effet ressenti est souvent surprenant pour la personne qui reçoit peut-être pour la toute première fois un massage-bien-être, et nombreux sont les observateurs, curieux devant le spectacle qui se déroule devant leurs yeux.

C’est pourquoi cette technique est considérée comme un outil indispensable par de nombreux praticien.

Source

Par Etienne GOBIN / paru dans La Massagère / Numéro 7 / 2011.

Masseur·se·s vous proposant cette technique