Massage-Bien-Être Tibétain Ku Nye

Il y a des lieux à travers le monde, où tous nos sens sont mis en éveil, nos ressentis s’imprègnent d’authenticité, de profondeur, de sérénité sans aucune explication rationnelle. Le Tibet fait partie, nul doute possible, de ces endroits magiques.

Massage-Bien-Être Tibétain Ku Nye

Il y a des lieux à travers le monde, où tous nos sens sont mis en éveil, nos ressentis s’imprègnent d’authenticité, de profondeur, de sérénité sans aucune explication rationnelle. Le Tibet fait partie, nul doute possible, de ces endroits magiques, de par la richesse de sa culture et de sa philosophie, la beauté de ses paysages, l’omniprésence spirituelle… Toutes ces perceptions se révèlent dans le massage-bien-être tibétain : le Ku Nye…

Cette pratique ancestrale consignée au VIIIème siècle en quatre textes fondateurs : le GYUSHI, découle de cette philosophie tibétaine où l’observation, la compréhension et l’expérimentation de la vie et de l’univers permettent de préserver l’équilibre du corps et de l’esprit dans une démarche holistique. Les principes du Gyushi soutiennent principalement la connaissance de la force vitale, la compréhension des mouvements internes du corps et des cinq éléments, les interactions permanentes entre l’être humain et son environnement.

Quand nous pensons que le stress est le grand mal de notre époque, nous trouvons à travers ces écrits des explications très claires sur les déséquilibres du corps humain. Pour les Tibétains, le déséquilibre énergétique s’inscrit dans l’esprit d’une personne, dès lors que celle-ci entretient un regard influencé par les trois poisons de l’esprit : l’attachement, l’ignorance et l’aversion. Cette recommandation s’applique à tout accompagnant en massages-bien-être pour ne pas nuire aux clients, et limiter ainsi tout transfert entre le massé et le masseur. Le Ku Nye représente donc tout cela et bien plus encore…

Sa principale aspiration : le bien-être pour tous.

Ku signifie « corps incarné » et Nye peut se traduire par « toucher l’autre dans une posture de non intention… ».

Cette pratique est considérée comme une méditation en mouvement, s’appliquant à rendre nos sens plus réceptifs par les cinq éléments. Les objectifs du Ku Nye sont nombreux : relâcher les tensions organiques, émotionnelles et psychiques, faciliter notre ouverture du coeur et notre tolérance, créer les conditions les plus adéquates pour une plus grande réalisation intérieure, accroître notre incarnation et notre évolution spirituelle, favoriser les déblocages, la fluidité, le rythme et le déploiement de nos ressources et potentialités, harmoniser le corps, l’âme et le psyché…

Sous une gestuelle alternant des mouvements enveloppants, glissés et des pressions sur des zones réflexes, le Ku Nye transforme le regard de notre quotidien et modifie nos perceptions erronées. Ce massage-bien-être est « sans limites… » Puisse ce merveilleux massage-bien-être éveiller votre conscience profonde… OM MANI PADME HUM (hommage au joyau dans le lotus). Il y a des lieux à travers le monde, où tous nos sens sont mis en éveil, nos ressentis s’imprègnent d’authenticité, de profondeur, de sérénité sans aucune explication rationnelle. 

Source

Par Pascale CHAMBON / paru dans La Massagère / Numéro 8 / 2011.